Présentation


1) LE POSTE DE GARDIEN DE BUT

 

Le football, c'est bien connu, est un sport collectif... fait d'individualité. Parmi ces individualités, il y en a une à part : il est le seul à pouvoir utiliser les mains ; il joue avec une tenue différente de celle de ses partenaires ; il a, à la base, une surface de jeu délimitée ; mais surtout, il doit savoir tout faire : jouer au pied (des deux de préférence), de la tête, faire des amortis de poitrine. Il est tout autant le premier rempart défensif mais aussi le premier attaquant de son équipe, une vision du jeu unique de part sa position. Quand ses partenaires peuvent manquer une passe, un tir, une relance, lui, n'a aucun droit à l'erreur. Il est même souvent le héros malheureux des bêtisiers du sport. Et pourtant, il EST la pièce principale de la mécanique. Le sort du match est bien souvent entre ses mains. Lui, c'est tout simplement le Gardien de But.

 

Au début du football, on avait coutume de dire que le gardien était le joueur le plus grand... et le moins doué balle au pied. Et puis, au fil du temps, de l'histoire des grandes compétitions internationales, il s'est avéré qu'il ne pouvait pas y avoir de grandes équipes sans un grand gardien. La France aurait-elle été Championne du monde en 1998 et d'Europe en 2000 sans Fabien Barthez ? L'équipe du Bayern de Munich ou l'équipe Nationale Allemande en seraient elles la aujourd’hui sans Manuel Neuer ? La réponse est tout simplement non ! La spécificité du poste s'est faite jour et il est ainsi devenu de plus en plus évident que le gardien devait avoir son propre entraînement.

 

En France, c'est un certain Yvan Curkovic (illustre portier des Verts dans les années 70) qui fut considéré comme l'un des pionniers en la matière. Aujourd'hui, tous les clubs professionnels possèdent leur entraîneur des gardiens, qui est souvent un ancien gardien pro. La particularité du poste nécessite un entraîneur : entraîner un gardien ce n'est pas seulement le mettre dans les buts et le faire pilonner par le reste de l'équipe ! Pourtant, alors que beaucoup de clubs professionnels ont créé et amélioré leur propre centre de formation ; que la quasi totalité des clubs amateurs ou professionnels, possèdent une école de football, il n'y avait rien de vraiment réservé aux Gardiens de But.

          

2) Création de l'IDGB (1996)

 

C'est de ce constat tout simple qu'est née une idée géniale. Le 31 octobre 1996, l'Institut Départemental du Gardien de But est officiellement inauguré. Créé à l'initiative d'Étienne Rippert, (pourtant ancien joueur de champ), l'I.D.G.B. voit le jour avec la participation de Stéphane Flory (ancien Gardien de But professionnel du Nîmes Olympique) et qui a entraîné les gardiens du club de Cavaillon. Leur idée : proposer aux gardiens des clubs alentours une séance d'entraînement spécifique hebdomadaire.

 

Les premières années de l'Institut Départemental du Gardien de But : La première saison, l'I.D.G.B. accueille 17 membres dont 4 venant de clubs extérieurs. Mais déjà les stages, sur une ou deux journées, avec le déplacement dans des clubs professionnels à proximité, font recette et touchent 47 gardiens différents représentant 19 clubs. L'encadrement de ces stages est alors assuré par Stéphane FLORY et Pascal FAURE. Le succès étant au rendez-vous, lors de la saison 1997-1998, des journées de détection sont mises en place pour choisir les futurs stagiaires de l'I.D.G.B. Venant de 16 clubs différents, 33 gardiens sont adhérents à l'année et plus de 60 gardiens (24 clubs représentés) participeront aux différents mini stages. Pascal FAURE et Christophe GINOUX sont alors devenus instructeurs.

 

Premier événement majeur dans la courte histoire de l'Institut, du 3 au 8 août 1998 est organisé, à Sainte Tulle dans les Alpes de Haute Provence, le premier stage 100 % spécifique réservé aux gardiens de but. Durant 6 jours, une quinzaine de passionnés vont "manger - dormir et penser" gardien de but. Saison après saison l'essor de l'I.D.G.B. a conduit à une sélection de plus en plus draconienne, avec un nombre limité de stagiaires à l'année à partir de la saison 1998/99 par exemple. Et ce, dans le but d'évoluer vers plus de qualité dans les entraînements. Idée géniale.

 

3) 2003 Changement de nom..

 

Le 1er septembre 2003 : un nouveau départ Et puis, devant le succès remporté et l'importance prise par la structure, il est devenu nécessaire d'évoluer vers un autre système offrant plus d'indépendance. C'est ainsi, qu'au cours de l'année 2003, il a été décidé, en parfait accord avec l'A.R.C.Cavaillonnais (club accueil de l'I.D.G.B.) de se séparer.

Et c'est ainsi que le 1er septembre 2003, l'Institut Départemental du Gardien de But est devenu le CENTRE DE FORMATION DU GARDIEN DE BUT DE CAVAILLON (C.F.G.B)

Aujourd'hui totalement autonome et totalement indépendant vis à vis des instances nationales, le C.F.G.B. est devenu son propre maître. Avec une centaine de stagiaires à l'année ; de nombreux stages, sur 1 ou 2 journées que ce soit à Cavaillon ou à la découverte de clubs professionnels ; les deux incontournables stages de Sainte Tulle en juillet et août, destinés à préparer la nouvelle saison et, bien sur LE stage référence de l'année : le stage de Pâques, généralement à l'étranger. Le tout, ouvert à tous les gardiens et toutes les gardiennes de France et de Navarre. Depuis sa création, des dizaines de stagiaires ont pu découvrir les clubs professionnels français de l'A.S. Saint-Étienne , de l'O. de Marseille , O. Lyonnais, RC Lens, de Montpellier ou du Toulouse Football Club. Visiter leurs installations, discuter avec les entraîneurs pro et approcher les gardiens professionnels... tout en s'entraînant eux-mêmes, dans la mesure du possible, sur les mêmes pelouses que leurs illustres aînés. Suite au succès rencontré par les stages d'été ou bien les mini stages, accueillant un public toujours plus nombreux et plus passionnés, l'idée d'un stage à l'étranger a vite germé. Le dynamisme d'Etienne Rippert, sans oublier le jumelage entre les villes de Cavaillon et de Langhirano, a permis au C.F.G.B de poser son sac de sport à Parme, chez Thuram, Buffon... et Hermès Fulgoni (Préparateur des Gardiens de But du PARMA AC). PARME avril 2000, ce fut une délégation de 50 personnes dont plus de 40 gardiens de but, qui a envahi les installations de Collecchio (centre d'entraînement du Parma AC).

 

La réussite de ce premier voyage en Italie, a encouragé à renouveler l'expérience (Cf archives stage Europe).

 

La réussite du Centre ne se résume pas à la qualité de son organisation de stage à l'étranger ou en France mais aussi, et surtout, au nombre de jeunes gardiens, stagiaires à l'année, qui intègrent un Centre de Formation d'un Club professionnel : VOIR LE PALMARES DE FORMATION.

Tous ces gardiens sont passés par le Centre de Formation du Gardien de But de Cavaillon. Si, pour certains, l'aventure ne s'est pas prolongée et n'a pas abouti à la signature d'un contrat professionnel (mais quelle expérience pour eux !) pour d'autres, elle continue encore.

 

En 2008 une section étude et sports en partenariat avec le lycée technique (Alexandre Dumas) et lycée général (Ismaël Dauphin) est crée. Cette section permet aux stagiaires de bénéficier de 3 entraînements par semaine et de continuer en parallèle leurs études pour préparer leurs diplômes de fin d'étude tout en poursuivant la compétition le week-end dans leur clubs respectifs.

En 2012 une convention est signée avec l'inspection d'académie de Vaucluse.

 

 

En septembre 2011 pour faciliter l'accès aux gardiens du nord Vaucluse, du Gard, de la Losère et de la Drome, le CFGB ouvre un pôle à Caderousse en partenariat avec la Mairie mais surtout avec Mr Cédric Ambert président du club de football local et travaillant chez notre partenaire Monti sport.

 

 

L'encadrement technique s'est étoffé lui aussi au fil des saisons, de même que l'encadrement administratif. Les méthodes d'entraînements (avec l'ajout de l'activité trampoline par exemple) et la correction vidéo ; la création d'un site Internet ; le fascicule de présentation du Centre et du programme de l'année qui a lui aussi évolué ; des partenariats avec des équipementiers tels que Monti Sports et Uhlsport, devenus aujourd'hui partenaires officiels sont autant d'atouts, autant de points forts du Centre de Formation du Gardien de But, de la preuve de son sérieux, de son dynamisme et de sa volonté d'apporter toujours plus aux nombreux gardiens et gardiennes, qu'ils ou qu'elles soient stagiaires à l'année ou stagiaires occasionnels lors des stages. Et le meilleur est encore à venir...

Quelques Photos des personnalités rencontrées...

Hugo Lloris et Jonathan Domergue (Tottenham 2016)
Hugo Lloris et Jonathan Domergue (Tottenham 2016)
Christophe Lollichon et Jonathan Domergue (Londres 2015)
Christophe Lollichon et Jonathan Domergue (Londres 2015)
Jonathan Domergue, Etienne Rippert, Bruno Martini et Raymond Crespin (Caderousse 2015)
Jonathan Domergue, Etienne Rippert, Bruno Martini et Raymond Crespin (Caderousse 2015)

Jonathan Domergue, Manuel Neuer, André Honisch (2014)
Jonathan Domergue, Manuel Neuer, André Honisch (2014)
Gianluigi Buffon avec des menbres du CFGB (FC Parmes 2001)
Gianluigi Buffon avec des menbres du CFGB (FC Parmes 2001)
Miguel Angel Moya et Etienne Rippert (Valence 2011)
Miguel Angel Moya et Etienne Rippert (Valence 2011)

Etienne Rippert avec César Sanchez Dominguez (2011)
Etienne Rippert avec César Sanchez Dominguez (2011)
Karine Andres, Steve Mandandanda, Etienne Rippert (Cavaillon 2012)
Karine Andres, Steve Mandandanda, Etienne Rippert (Cavaillon 2012)
Ludovic Butelle (Cavaillon 2012)
Ludovic Butelle (Cavaillon 2012)

Etienne Rippert, Michelangelo Rampulla et Didier Deschamps (2007)
Etienne Rippert, Michelangelo Rampulla et Didier Deschamps (2007)
Etienne Rippert avec David Trezeguet (2007)
Etienne Rippert avec David Trezeguet (2007)

Zlatan Ibrahimovic (Ajax Amsterdam 2002)
Zlatan Ibrahimovic (Ajax Amsterdam 2002)
Marcel Dessailly signant des autographes à nos stagiaires (2000)
Marcel Dessailly signant des autographes à nos stagiaires (2000)
Edwin Van der Sar et nos stagiaires ( 2001)
Edwin Van der Sar et nos stagiaires ( 2001)


Nous contacter

105 Avenue Charles Vidau

84300 Cavaillon

Tel: 04.90.06.05.96
cfgbcavaillon@gmail.com

Newsletter